Guider Jeffrey Gusky - Faciliter l'hommage mémoriel - Accompagner les exercices du GRIMP

Guider Jeffrey Gusky, photographe américain, pour lui présenter les graffitis français de 2014 à 2016

Jeffrey Gusky passe beaucoup de temps dans l'Oise et l'Aisne et connaît bien les équipes de Soissonnais 14-18 qui lui ont permis de faire connaissanceavec les graffitis souterrains des carrières de pierre.

Jeffrey Gusky n'est pas le premier des photographes étrangers à venir observer les graffitis des soldats de la première guerre dans les carrières de pierre, mais c'est pendant plusieurs semaines cette fois que les membres de l'association Soissonnais 14-18 se sont relayés et l'ont guidé vers les plus beaux graffitis de la Grande Guerre de la région. Sans ses guides, bien peu de photographies auraient pu voir le jour tant les oeuvres se protègent elles-mêmes, au fin fonds des creutes soissonnaises.

En effet, comment aurait-il pu connaitre et explorer tous ces recoins des sites souterrains sans avoir des contacts locaux?

Bravo Nathalie, Stéphanie, Hervé, François, Roger, Serge, Stéphane, Xavier d'avoir accompagné notre ami texan sur ces nombreux sites.

...dans l'Oise...

... et ses galeries...

... et dans les tunnels de l'Aisne

.. et les caves de Cantigny et Grivesnes... Merci Franck et Michel...

...ou les carrières de Bucy.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En juillet 2014, on peut le retrouver commenter lui-même ses "explorations photographiques" (cf les captures écran et le lien ci-dessous).

Merci Soissonnais 14-18 sans qui rien n'aurait été possible.

Ni entrée dans les carrières inconnues pour lui, ni accès aux graffitis épars dans les interminables couloirs souterrains au parcours des plus complexes en certains sites vastes, ni les autorisations des propriétaires de notre réseau associatif construit au fil du temps depuis plus de 30 ans.

 

Retrouver le lien du site de diffusion de ce reportage ICI.
 
Les captures écrans de ce reportage:

Ci-dessus, site exceptionnellement proposé à la visite par l'Association Soissonnais 14-18 grâce à son partenariat  avec le propriétaire de la carrière souterraine.

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En août 2014, on peut le retrouver publié par le National Géographic

Jeff y montre en photographies les chapelles gravées qui sont entretenues et préservées par l'association Soissonnais 14-18, en partenariat étroit avec les propriétaires, sensibilisés, depuis trois décennies au moins, à leur valeur et la nécessité de leur préservation.

et dont voici la couverture espagnole

Ci-dessus, site visitable avec l'Association Soissonnais 14-18 qui permet l'ouverture régulière des grilles de protection de cette chapelle bien connue dite des "chasseurs alpins"

----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

En mars 2016, nous l'avons autorisé à photographier à nouveau les chapelles des carrières de pierres locales qui ne figuraient pas encore à son tableau; les plus connues du public.

Leur publication a été retardée pour correspondre au lancement de l'exposition américaine de 2017 à Washington en accord avec Jeffrey (ce qui explique à cette date le montage masquant pour partie volontairement le cliché).

-------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

Les sites 14-18 que nous préservons et valorisons ont ainsi été présentés dans l'exposition outre-Atlantique autour des photographies réalisées par Jeffrey Gusky

Artist Soldiers
Artistic Expression in the First World War
 

Avril 2017- Novembre 2018
 
Smithsonian National Air and Space Museum
Independence Ave at 6th St, SW
Washington, DC 20560
Etats-Unis
 

Artistes soldats
Expression artistique dans la Première Guerre mondiale

Ce que légende l'exposition (extraits traduits):

"La Première Guerre mondiale a refait le monde géopolitiquement et transformé la manière dont les sociétés s'engagent et se rapportent aux conflits militaires. L'expression artistique pendant la guerre a contribué à cette transformation. Avant la Première Guerre mondiale, l'art de la guerre représentait en grande partie des chefs militaires héroïques et des batailles romantiques, longtemps après le fait, loin du champ de bataille. La Première Guerre mondiale a marqué un tournant avec l'apparence des œuvres d'art destinées à capturer le moment de manière réaliste, par les participants de première main.

Cette exposition examine cette forme d'expression artistique à partir de deux perspectives complémentaires. Premièrement, les artistes professionnels ont été recrutés par l'armée américaine, au service de l'AEF. C'étaient les premiers vrais artistes de combat. L'autre est des soldats qui ont créé des œuvres d'art. Leur expression personnelle sous la forme de sculptures en pierre dans des abris souterrains, dissimulés pendant un siècle [sic], a été mise en lumière pour la première fois [aux-Etats-Unis] à travers les photographies étonnantes du photographe, Jeff Gusky.

Soldier Artists: Self-Expression in the Trenches

Soldats artistes: expression artistique dans la Première Guerre mondiale

Ce que légende l'exposition (extraits traduits):

Auto-expression dans les tranchées

Le broyage, la nature mécanisée de la première guerre mondiale, impliquant des millions de combattants d'infanterie, a eu tendance à rendre les soldats de la Première Guerre mondiale comme des masses sans visage plutôt que des participants individuels. Il est facile d'oublier que la guerre a été menée par des individus, chacun avec leur histoire unique.

Récemment, une avenue pour récupérer un sentiment des individus qui ont combattu cette guerre a été mise en lumière. Caché pendant un siècle dans les quartiers souterrains qui était le sanctuaire pour le guerrier de la trêve de la Première Guerre mondiale, il existe un grand nombre de sculptures en pierre laissées par des soldats de tous les côtés qui donnent un aperçu de l'humanité des personnes qui ont combattu. Et le conflit en pleine évolution. Ces œuvres d'art soldat révèlent un moyen d'exprimer l'individualité au milieu des événements mondains chaotiques qui engloutissent des millions et une avenue pour libérer des tensions dans un environnement de guerre contraint par le stress.

 D'autrefois, des carrières de pierre qui, pendant des siècles, fournissaient le matériau pour les cathédrales, les châteaux, les monuments et d'autres structures, ces espaces ont abrité des soldats alors qu'ils vivaient plusieurs heures d'ennui entre les épisodes de bombardement et de combat. Pour beaucoup, les parois de ces anciennes carrières sont devenues un lieu d'auto-expression individuelle. Avec le marteau et le ciseau, ils ont laissé leurs marques significatives et émouvantes, allant des représentations artistiques simples et non qualifiées à extraordinaires.

Un monde caché révélé [aux Américains]

L'existence de ce que les soldats ont laissé derrière a largement disparu de la connaissance publique [aux Etats-Unis / les associations françaises des divers territoires oeuvrent depuis plusieurs décennies à leur valorisation], car beaucoup de ces espaces souterrains sont sur des terres privées. Mais il y a quelques années, une porte de ce passage dans le temps a été renversée par un intrépide photographe, Jeff Gusky. Gusky a eu connaissances des sculptures de pierre par des amis et des connaissances en France et a cultivé des relations avec les propriétaires qui contrôlent l'accès à ces refuges de soldats souterrains abandonnés de la Première Guerre mondiale.

 
Pour consulter le site et lire ces phrases dans le texte in extenso:

https://airandspace.si.edu/exhibition-sections/soldier-artists

Jeffrey et l'équipe du Smithsonian museum (cliché transmis par Jeff en août 2017)

Ci-dessus, site visitable avec l'Association Soissonnais 14-18 qui permet l'ouverture régulière des grilles de protection de cette chapelle bien connue dite des "chasseurs alpins"

Expressions of Religious Faith

Expressions de foi religieuse

Ce que légende l'exposition (extraits traduits):

L'horreur et la perte de la vie dans la guerre ont toujours été une impulsion pour les soldats à examiner et à embrasser leur foi religieuse. Dans les villes souterraines se trouvent des sculptures d'icônes religieuses explicites, des représentations de soldats exprimant leur foi, et des chapelles et des autels taillés pour mener des services religieux formels.

Ci-dessus, site visitable avec l'Association Soissonnais 14-18 qui permet l'ouverture mensuelle des grilles de protection de cette chapelle des plus connues: "1er Zouaves de Confrécourt".

Ci-dessus, détail de la chapelle des chasseurs alpins.

Portraits

Ce que légende l'exposition (extraits traduits):

Les portraits étaient un autre sujet typique des sculptures des soldats, et étaient parmi les plus artistiquement rendus. Ils vont de figures célèbres, à des autoportraits, à la caricature.

Ci-dessus, site instable en péril proposé en reportage exceptionnel et évoqué dans nos anciens articles où nous avons mené les recherches pour en faire part au descendant du personnage historique représenté (le Maréchal Paul Ludwig Hans Anton von Hindenburg), son petit-fils, Hubertus von Hindenburg!

Ci-dessus, site exceptionnellement proposé à la visite par l'Association Soissonnais 14-18 grâce à son partenariat  avec le propriétaire de la carrière souterraine.

Underground Cities

Villes souterraines

Ce que légende l'exposition (extraits traduits):

Après les premiers mois de la guerre, un conflit relativement mobile s'est installé dans l'expérience de la guerre des tranchées maintenant infâme, si fortement identifiée à la Première Guerre mondiale. Intégré au système de tranchées, d'autres espaces souterrains ont été habités pendant de longues périodes. Ces espaces, fruit de siècles de carrières en pierre, étaient des mini villes sous la surface.

Ci-dessus, site exceptionnellement proposé à la visite par l'Association Soissonnais 14-18 et qui fut choisi par le comité de rédaction associatif pour son ouvrage de référence publié en 2008:

Ci-dessus, site exceptionnellement proposé à la visite par l'Association Soissonnais 14-18 grâce à son partenariat  avec le propriétaire de la carrière souterraine; site bien connu des nombreux passionnés de la Grande guerre, le PC Reboul.

Ci-dessus cuirasse du 4e Génie, à l'échelle 1/1, dans un site exceptionnellement proposé à la visite par l'Association Soissonnais 14-18.

Respite From War

Répit de la guerre
 
Ce que légende l'exposition (extraits traduits):

Même au milieu des difficultés et de la souffrance de la guerre, les soldats ont toujours cherché un répit du combat par la réminiscence de leurs proches à la maison, des équipes de sport, des pensées de camaraderie, de l'humour et du confort de ceux qui prennent soin de leurs blessures. Ces efforts pour se réfugier personnellement et psychologiquement contre la guerre se sont manifestés dans les sculptures de pierre laissées par des soldats de tous les côtés.

Ce que légende l'exposition pour cet objet:

“To One I Fondly Love”
Love poem engraved on a mess kit plate by an American soldier from Boston, 1918.
Lent by Association SOISSONNAIS 14-18

" A toi que j'aime tendrement"

Poésie d'amour gravée sur une assiette du kit de campagne par un soldat américain de Boston, 1918.

PRET de l’Association SOISSONNAIS 14-18

D'autres objets ont été prêtés par l'association pour cette exposition, dont  une chaise roulante cannée avec tonnelle pour les blessés et de l'artisanat de tranchée comme une petite table.

Artist’s Statement: Jeff Gusky

Déclaration de l'artiste: Jeff Gusky

Ce que légende l'exposition (extraits traduits):

Un tournant majeur est venu lorsque Soissonnais 14-18, l'association leader en France dédiée à la préservation et à la valorisation de la Première Guerre mondiale, a accepté une collaboration à long terme. Un grand merci à [liste des membres actifs de Soissonnais qui se sont chargés à maintes reprises, des heures durant, de piloter Jeff dans des sites locaux bien connus d’eux depuis plus de 30 ans et qu’ils ont choisi, parmi leur infini panel, de lui faire découvrir depuis ses venues répétées ces dernières années] Stéphane Gonzalez, Jean-Luc Pamart, Marc Pamart, François et Nathalie Delaleau, Hervé et Phanie Col, Hervé Vatel, Jean et Lyne Lysik, Serge Hoyet, Roger Pannier, Xavier François et Jéröme Buttet.

 

REACTION :

Dear Friends,
You are the heroes of this project!
Thank you for making all of this possible!!!  
Warm regards and friendship always,  
Jeff

National TV Broadcast Yesterday (Photo & Story About Jean Luc Pamart In Broadcast):
http://tiny.cc/b6kmty

https://www.c-span.org/video/?439530-1/world-war-soldiers-art-trenches

Vous êtes les héros de ce projet!
Merci d'avoir rendu tout cela possible !!! 
Salutations et amitiés toujours, 
Jeff

------------------------

Mail posté à l'association le 31/03/2017 que nous plaçons ici en copie
Objet : Friends in France
Pour vous tous en France qui ont tant contribué à ce travail en général, et à l'exposition en particulier, je vous remercie beaucoup.
Et, bien sûr, si l'un d'entre vous peut  venir à Washington dans l'année prochaine et demie, je serai ravi de vous accueillir personnellement et de vous montrer l'exposition.
With most sincere gratitude.
Avec la plus sincère gratitude.
Jeff

------------------------

Je suis photographe de la région, connais bien les creutes à force de ballades et de partages amicaux, mais je m'étonne: dans sa page Wikipédia ce photographe texan vante ses découvertes personnelles (il se surnomme "explorateur américain"), parle de villes souterraines en accès spécial ("a obtenu un accès exclusif à des 10aines de villes souterraines de la WW1 trouvées sous les fermes privées dans la campagne française") et ne fait pas référence à votre association.

 photoaisne le 02/08/2016

 

Faciliter l'hommage mémoriel, André Chaussade entre dans l'espace communal d'Allemant

Contactée en octobre 2017 pour un projet familial et mémorial, l'association Soissonnais 14-18 a contribué aux recherches de la famille.

La famille a lancé des démarches d’installation d’une plaque commémorative pour honorer le caporal  André Chaussade blessé grièvement le 1er juin1917 devant la ferme La motte à Allemant et mort, des suites de cette blessure fatale, le 24 juillet 1917.

C'est Jean Chaussade qui ainsi a pris en main les démarches en l'honneur de son oncle et a contacté la mairie d'Allemant suite aux recherches de Serge Hoyet, membre de l'association.

André Chaussade est décédé le 24 juillet 1917. Son régiment, le 228e RI, se trouvait en mai 1917 à Laffaux, puis à la ferme Mennejean, commune de Sancy les Cheminots.

Chef d’un groupe de nettoyeurs de tranchées, il a fait preuve le 5 mai 1917 de courage en abattant lui-même deux ennemis et en pénétrant dans un abri occupé par huit Allemands qu’il a fait prisonniers. Bien que blessé, il a continué à commander son groupe.

Ce fait d’armes lui a valu d’obtenir la citation à l'ordre de l'Armée (ordre n°479) signée le 31 mai 1917 par le général Pétain, commandant en chef, et le général Maistre, commandant de la 6ème armée.

Quelques jours plus tard, le 1er juin 1917, il est grièvement blessé à la tête (dans la tranchée des abris, en face de la ferme de la Motte).

Ce fait d'armes lu a valu une seconde citation et d'obtenir la médaille militaire et la Croix de guerre avec palmes (ordre n°5194)

Il est transporté à Vierzy (ambulance 5/52).

Il y meurt le 24 juillet 1917.

Enterré au carré militaire de Vierzy, son corps a été transféré en 1966 au vieux cimetière de Sarcelles où il se trouve encore aujourd’hui.

Le maire d'Allemant, M. Henneveux,  ayant validé le projet, la plaque mémoriale sera donc officiellement inaugurée sur son lieu choisi, un lieu adapté de la commune d'Allemant, sur le mur Nord de la mairie.

Elle porte l'inscription:

Caporal André Chaussade (1896-1917)
6ème armée, 228e R.I.
Blessé grièvement le 1er juin  devant la ferme de La Motte à Allemant
Meurt le 24 juillet 1917
Croix de guerre avec palmes

 

RDV pour la cérémonie à Allemant le 26 mai 2018 à 15h00.

Fiche Mémoire des Hommes du caporal André Chaussade, décédé à l'ambulance de Vierzy le 24 juillet 1917

Extrait du JMO du 228e RI de juin1917 mentionnant les blessés

Extrait d'une carte d'EM du secteur où fut blessé le caporal André Chaussade: la tranchée des abris, en face de la ferme de la Motte, est la première ligne allemande (en bleu) qu'il attaquait (ici en partie centrale, du Nord au Sud du secteur du front présenté)

André Chaussade (à gauche) et son frère Louis (archives familiales fournies par Jean Chaussade en 2017).

La citation à l'ordre de l'Armée du 31 mai 1917  pour André Chaussade avec mention:

"Chef d’un groupe de nettoyeurs de tranchées, il a fait preuve du plus grand courage en abattant lui-même deux ennemis et en pénétrant dans un abri occupé par huit Allemands qu’il a fait prisonniers. Bien que blessé légèrement, a continué à commander son groupe." (archives familiales fournies par Jean Chaussade en 2017)

La citation du 28 juin1917 qui attribue la croix de guerre avec palmes à André Chaussade avec mention:

"Gradé d'élite. S'est en toutes circonstances, imposé à ses hommes par son courage. Le 1er juin 1917, a coopéré à la défense d'une barricade sous un feu ennemi très violent. A été grièvement blessé, à la tête, à son poste de combat,en voulant observer les mouvements de l'adversaire. Déjà cité à l'ordre."

(archives familiales fournies par Jean Chaussade en 2017)

Lettre de Pierre Montet, un des camarades du 228e RI à la mère d'André Chaussade le 24 juin 1917 évoquant

"Je n’ai pas de nouvelles d’André depuis longtemps. Il a été atteint le1er juin en défendant sa tranchée avec un courage qui a fait l’admirationde tous. Je l’ai vu quelques instants avant que les brancardiers l’emportent au poste de secours. Il respirait fortement et laissait entendre quelques plaintes. Depuis je n’ai pas eu de nouvelles. J’ai su seulement qu’il était cité à l’ordre de l’armée. C’est une récompense bien méritée.
J’espère Madame que Dieu le guérira et le rendra à votre affection."

(archives familiales fournies par Jean Chaussade en 2017)

La lettre du Ministère de la guerre mentionnant le 8 juillet1917 la blessure du caporal André Chaussade et son "traitement à l'ambulance chirurgicale Saint-Paul, secteur 181 pour une plaie du cerveau, pour laquelle il a été trépané."

(archives familiales fournies par Jean Chaussade en 2017)

Extrait des mémoires familiales "Lettres de l'oncle André, ce héros ordinaire" (archives familiales fournies par Jean Chaussade en 2017) évoquant les démarches de Jeanne, soeur du caporal, pour rendre visite au blessé &  les mots de l'ambulancier soignant.

Insistant, elle obtient gain de cause et pu s'y rendre... mais - hélas - compris qu'il était perdu.

Tombe d'André Chaussade à Vierzy peu de temps après son décès (archives familiales fournies par Jean Chaussade en 2018) avec présence de sa soeur Jeanne et d'une infirmière.

Quelques photographies de la cérémonie en présence de la famille le 26 mai 2018

Entre autres, M. Henneveux, le Maire, et ses adjoints, Jean Chaussade (en costume gris clair).

M. Henneveux, Jean Chaussade et sa soeur Françoise Chaussade dévoilent la plaque.

La plaque apposée sur le mur Nord de la mairie d'Allemant.

 

REACTION :

Vendredi 5 Octobre 2018  
Bonjour Madame,
Je découvre aujourd’hui même le montage photos et les notes que vous consacrez à mon oncle André Chaussade. Toutes mes félicitations. Je vous transmets quelques photos de la très belle et très émouvante cérémonie du 26 mai dernier au cours de laquelle une plaque mémoriale a été apposée au mur de la mairie d’Allemant en présence de la famille et des autorités locales.  
Je vous envoie également la photo de la tombe de mon oncle (aucun inconvénient à ce que vous la publiez) prise à Vierzy peu de temps après son décès. A quelle date exactement; je ne le sais pas. La personne à genoux en noir avec un grand chapeau est ma tante Jeanne, la soeur aînée, celle qui a correspondu le plus avec son frère André durant tout son séjour sous les drapeaux; l’autre personne en blanc est une infirmière. Cette photo a été remise à mes parents.  
Bien cordialement
Jean Chaussade  

 

Merci Monsieur Jean Chaussade de nous avoir contacté autour de votre projet et de nous avoir transmis des documents issus de vos archives familiales afin que nous puissions éclairer l'action mémoriale engagée en octobre 2017.
webmastrice le 07/05/2018

 

 

Accompagner les exercices du GRIMP


19 janvier 2017, le commandant José Inigo-Yanez, effectue avec ses sapeurs-pompiers du GRIMP 02 (Groupe de Reconnaissance et d’Intervention en Milieu Périlleux), des manœuvres en sous-sol avec l'appui des guides de la Caverne du Dragon et une équipe d'exploration de Soissonnais 14-18.

La démonstration est convainquante: en site difficile d'accès et dangereux, les contraintes sont reconnues par les équipes, les décisions de manoeuvres appliquées à vitesse élevée, les appuis extérieurs réactifs, les encordages efficaces, les extractions rapides,... brefs des professionnels agiles et très aguerris!

 

 

REACTION :

Démonstration convaiquante en effet !
Voilà de grands professionnels envers lesquels nous portons toute note admiration.
Jacques le 23/03/2017

 

C'est avec honneur que nous acceptons d'être mis en ligne!
José INIGO YANEZ
Conseiller Technique GRIMP le 10/03/2017

 

Réagir à cet article

2 + 7 =