DOCUMENTER LES GRAFFITIS DECOUVERTS SUR LES SITES

 

Documenter les graffitis des sites explorés est une activité menée au retour des explorations, avec recherches numériques sur les sites référencés pour vérifier les données lues. Ainsi, à partir de la récolte in situ, nous vous présentons quelques extraits de nos résultats.

 

                 Mais tout d'abord, parole à l'expert pour détailler contexte et procédure de recherches

Les carrières fréquentées par les soldats, pendant la Grande Guerre, sont assez souvent ornées de graffitis mentionnant leur passage.

Ils ont été, pour une bonne part, écrits au "crayon de bois", crayon dont la mine de plomb possède une remarquable résistance au temps.

Même dans les carrières exploitées en champignonnière après guerre, dont les murs ont pu être chaulés, ces graffitis réapparaissent intacts,

sous un simple coup de pinceau sec.

Avec la mise en ligne des Fiches Matricules de soldats par les Archives Départementales et, plus récemment, l'ouverture du site Grand mémorial,

du Ministère de la culture, il est possible de savoir qui étaient ces hommes, quel a été leur parcours dans cette guerre et s'ils en sont revenus.

Au-delà des informations administratives sur les individus, on y retrouve, quand elles sont biens rédigées, leurs affectations sucessives.

 

          Pour retrouver la fiche de ces graffeurs, tout dépend, bien entendu, des informations que fournissent ces différents graffitis.

L'idéal absolu : nom, prénom, classe d'incorporation, date de naissance, numéro d'unité de combat,département, village d'origine, date de passage dans la carrière,...

Le rébus, la plupart du temps insoluble : un simple nom, pas même accompagné de la première lettre d'un prénom ! Pour ce graf extrême, inutile alors de se lancer dan une recherche, s'il s'agit d'un Martin ou d'un Dupont. Le site du Ministère de la culture en proprosera plusieurs milliers . . . .

Par contre, la rareté du patronyme permet de compenser la sécheresse de l'information. Survoler une trentaine de fiche, voir une centaine, ne prend pas beaucoup de temps, si l'on possède les indispensables outils complémentaires que sont les tomes 10-1 et 10-2 des Armées françaises dans la Grande Guerre. Ces deux volumes, en ligne sur le site Mémoire des Hommes du Service Historique de la Défense de Vincennes,donnent :

- l'organisation détaillée des grandes unités ; Armées, Corps d'Armées et, surtout, Divisions d'Infanterie,

- les déplacements et combats auquels ces grandes unités ont participé.

Avec les deux volumes des AFFG, d'autres documents de cette même source sont intéressants à consulter. Il s'agit des cartes donnant le positionnement de toutes ces grandes unités dans tous les combats de 14-18. Elles permettent de trouver les unités qui se sont trouvées dans le secteur de la carrière concernée par un graf.

Et pour finir, les Journeaux de Marche et Opérations des Unités de combat (eux aussi en ligne sur le site du SHD) peuvent permettre de voir citée la carrière dans laquelle a été retrouvé le graf, voir quelquefois le nom du graffeur !

                                                                                                               
 

PAUL VICTOR NEGRE, 2e Régiment de Génie

 

JEAN HITTA, 12e Régiment d'Infanterie

PIERRE DUPOURQUE, 12e Régiment d'Infanterie

 

EMILE FAUCHET, 410e Régiment d'Infanterie

 

 

EDOUARD DESIRE GREBEAUX, 13e Régiment territorial

CAMILLE EDOUARD MAXIME DEMAY, 13e Régiment territorial

EMILE ARTHUR DONDELLE, 13e Régiment territorial

 

LOUIS COURTY, 9e Régiment d'Artillerie

JEAN LOUIS MORER, 9e Régiment d'Artillerie

JOSEPH THEOPHILE REYNAL, 9e Régiment d'Artillerie

 

 

ADRIEN JOSEPH LIGERON, 8e Régiment du Génie

 

ISIDOR LUCIEN JEAN BAPTISTE NELLO, 416e Régiment d'Infanterie

 

CLEMENT PAUL SEMENCE, 413e Régiment d'Infanterie

 

IOCTAVE LOUIS VICTOR VEILLAULT, 8 Régiment du Génie

 

GILBERT JOURDA, 36e Régiment d'Artillerie

 

FRANCOIS LASSINCE, 36e Régiment d'Artillerie

 

DESIRE BESANCON, 44e Régiment d'Infanterie

 

CHARLES PROSPER BOULAY, 45e Bataillon de Chasseurs à Pied

 

LOUIS DESIRE GUSTAVE BEZILLE, 45e Régiment d'Artillerie de Campagne

 

ANDRE LEMAIRE, 106e Régiment d'Artillerie Lourde

 

LUCIEN MARIUS COLLET, 149e Régiment d'Infanterie

 

 

POUR COMPLETER LE SUJET, prolongez la lecture - et recherche ! - sur le site Forum pages 14-18 ICI

 

Réagir à cet article

4 + 5 =